REFORME DES INSTITUTIONS Jack Lang votera pour la réforme

Publié le par Eric Citoyen Mulhouse


REFORME DES INSTITUTIONS

Jack Lang votera pour la réforme dont il est "l'un des coauteurs"

NOUVELOBS.COM | 21.07.2008 | 13:03

"Voter contre une réforme que j'ai en partie inspirée relèverait de la schizophrénie", estime le député du Pas-de-Calais, qui était vice-président de la commission Balladur. 906 parlementaires sont convoqués à 15h30 dans l'aile du Midi du château de Versailles. L'issue du vote reste incertaine.

Jack Lang (Sipa)

Jack Lang (Sipa)

Jack Lang, député PS du Pas-de-Calais et vice-président de la commission Balladur, s'est expliqué dans un entretien à Libération sur les raisons pour lesquelles il votera lundi 21 juillet la révision constitutionnelle.
"Voter contre une réforme que j'ai en partie inspirée relèverait de la schizophrénie", estime l'ancien maire de Blois qui déclare : "Je voterai le texte".
Le député PS estime que sa position n'est pas une rupture avec le PS. "Par leur nature certains textes -notamment les textes constitutionnels- peuvent justifier un vote concordant de l'ensemble des formations politiques", dit-il en précisant que "cette conception est celle de nos amis des autres démocraties européennes".

"Plus audacieuse"


Le député estime que "le projet soumis au Congrès de Versailles comprend cinquante propositions qui, toutes, marquent une avancée positive et parfois plus audacieuse que ne l'était le projet socialiste de juin 2006". Il rappelle cependant que "beaucoup de nouveautés viennent de la gauche elle-même" et admet que le texte "comporte des lacunes auxquelles, en quinze ans de pouvoir, nous n'avons jamais su porter remède".
Malgré ces lacunes, le député socialiste juge qu'en son "âme et conscience" il ne peut "s'opposer à des mesures" dont il a été "l'un des coauteurs".
Interrogé sur la possibilité qu'il soit devenu sarkozyste, l'ancien ministre de François Mitterrand jure qu'il l'est "moins que jamais".
"C'est sur d'autres front que nous devons mener, sans merci, combat contre la politique gouvernementale : l'éducation, la santé, l'économie, l'immigration... J'y suis en première ligne", affirme enfin Jack Lang.

Peu de suspense

En revanche, le député socialiste Manuel Valls, qui avec 16 autres députés PS s'était dit prêt à voter cette réforme, a déclaré sur RTL lundi qu'il voterait, "à regret", contre le texte.
"Le gâchis, il est pour tout le monde", a-t-il noté. "J'avais la volonté avec beaucoup d'autres de trouver les voies d'un compromis pour réformer notre Constitution".
"Il fallait que le président de la République prenne des initiatives dès le début pour réaliser ce compromis, pas à la fin du processus, quand le texte est pratiquement scellé dans le marbre", a-t-il regretté.
"Nous passons à côté de ce consensus qui était indispensable pour rééquilibrer les pouvoirs", estime le maire d'Evry.
Par ailleurs, Manuel Valls a rappelé que "la gauche à elle-seule n'a pas la possibilité de bloquer une réforme constitutionnelle". "Je crois qu'il n'y a pas beaucoup de suspense et que la réforme passera", a-t-il déclaré. (Avec AP)


Les masques tombent !


Combien seront ils encore à trahir ?

A bientôt


Bésitos


Eric Bloggeur Citoyen



PS : "REPRENONS LE POUVOIR" C'est notre seule chance !



Publié dans Sarkozisme

Commenter cet article