MULHOUSE - Caisse Primaire d'Assurance Maladie ... l'enfer !

Publié le par Eric Citoyen Mulhouse

Carte_Vitale

  
 

Bonjour à toutes et tous,

  

    
      
Des années, des années que je ne m'étais plus rendu à la Caisse Primaire d'Assurance Maladie à MULHOUSE, aujourd'hui il le fallait .      
      
Donc ...      
      
Dès que je suis entré dans les locaux, je me suis senti complètement oppressé, le HALL est bleu-foncé, des portes vitrées fermées, des barrières, des sens interdits (il ne manquait que les barbelés) et pour compléter le panorama ... un peu partout des panneaux pour préciser que les locaux sont sous vidéo-surveillance "enfin une bonne nouvelle".      
      
Pour accéder au pré-accueil il faut un ticket ... que vous obtenez avec votre carte vitale... que je n'ai pas sur moi ... mortelle erreur,      
      
Ebloui par tant de modernité, je me demande comment faire ?      
      
Une dame, bien gentille, passe deux fois la sienne et me donne un ticket ... double erreur !      
      
Au guichet, les personnes défilent , la tension est palpable, dans les variations de ton, dans les gestes dans les expressions du visage, sur la position des personnes Etc . etc.      
      
Mon tour arrive...      
      
- Mais vous n'êtes pas madame X ?      
       
- Non , je suis monsieur Y !         
       
- Mais pourquoi, vous avez ce ticket ?       
      
"Triple ... Mortelles erreurs !"      
      
Tout d'un coup, je me suis dit que j'allais finir en garde à vue !      
      
Je lève le pied... j'explique ma présence et me voilà dirigé vers l'accueil !      
      
Le vrai accueil, une salle encore plus bleu-foncée, toujours sous vidéo-surveillance mais avec des fauteuils ... le luxe Sarko-Bling-Bling !!!      
      
Cette fois, dans les box toujours la même tension, les gens à coté de moi sont inquiets... pas moi, j'ai juste deux petites choses à faire...      
      
Un nom s'affiche sur le panneau lumineux ... Madame X !      
      
Madame X ... ah mais oui, c'est moi, enfin non, c'est pas moi, mais c'est mon ticket ...      
      
Je me dirige vers le box ...      
      
- Bonjour.         
       
- Bonjour.       
       
L'air étonné .       
       
- Vous n'êtes pas Madame X.       
       
"Quadruple... erreurs !"       
       
- Non, je suis Monsieur Y, répétition du laïus...         
       
- Oui, mais bon... il ne faut pas faire ça , moi j'ai le dossier de Madame X dans ma machine ... et patati et patata, soufflement et pas contente !       
       
Je donne mon papier et ...         
         
Les doigts s'agitent sur le clavier de la pauvre machine afin de traiter mon dossier et mon petit cas ...
       
       
- Vous avez un numéro de téléphone ?       
       
- 03 89 XX XX XX         
       
- Bon voilà, le service dans quelques jours va vous appeler au sujet de votre réclamation !       
       
Bon ... ?????       
       
- Deuxième chose, je veux juste changer mes coordonnés bancaires ...voilà mon RIB .       
       
clac, clic, clap... tralala, ploum ploum, boum boum .         
       
- C'est déjà fait !       
       
- Pardon ?       
       
- Oui, regardez !       
       
d'un coup, je me retrouve face à l'écran.       
       
- Mais, il y a encore quelques jours j'ai reçu des remboursements sur un autre compte ?         
       
- Ce n'est pas possible ! -fin des explications-       
       
Bon ???
      
      
      
Là, tout d'un coup tout s'éclaire, nous ne vivons pas sur la même planète, la seule chose raisonnable qu'il me reste à faire c'est de partir ... et vite !      
      
Je me lève, je regarde cette personne,      
      
Je lui souhaite bon courage car elle est déjà bien sèche.      
      
Il est 8 H 40 du matin, elle va se retrouver toute la journée face à des gens qui ont des problèmes, des vrais problèmes.      
      
Elle va être dans l'incapacité de fournir le moindre début d'explication.      
      
Elle va donc légitimement cristalliser la colère et la frustration des assurés, dans un cercle vicieux dont l'apogée sera pour elle ou pour quelqu'un autre une esclandre dans le meilleur des cas, un acte violent dans le pire des cas.      
      

  

Je ne juge pas ... je comprends et je suis triste.

  

    
      
La déshumanisation de notre société a atteint un tel niveau que la seule solution envisagée pour réguler les problèmes générés est la création d'un lieu qui ressemble à si méprendre à une prison orwellienne avec des humains à l'intérieur.      
      
...      
      
Pendant ce temps, le hall d'accueil s'était rempli, le hall de pré-accueil lui aussi... en retrouvant l'air libre, j'ai retrouvé mon équilibre.      
      
Résultat de la visite ... aucun résultat et du temps perdu !      
      
Bien évidement, il ne s'agit de dire que tel ou telle personne a mal fait son travail, il s'agit juste d'un témoignage direct sur une situation totalement indigne et humiliante autant pour les assurés que pour les personnels de la CPAM.      
      
J'aimerai bien rencontrer le cerveau qui a imaginé ça... car à la Caisse Primaire d'Assurance Maladie de Mulhouse c'est ... l'enfer !.      
      
A bientôt      
      
Bonne journée et bonne chance ... en Sarkoland le pays du ticket jaune ...      
      
Bésitos      
      
Eric Bloggeur Citoyen Mulhousien      
      
PS : "UN TICKET" C'est ta seule chance !          
      

  

ROSELINENEZROUGE

  

    
      
      
      

  

Mots clés Technorati : ,

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Vallet Dominik 29/04/2008 19:08

Du vécu que ne connaitront jamais nos élus tellement à l'abri de leurs avantages...