Sarkozy veut remettre la religion au cœur de la vie de la cité ?

Publié le par Eric Citoyen Mulhouse

L'image “http://files.fluctuat.net/images/s/a/sarko15.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.


Bonjour à toutes et tous,

Notre nouveau chamoine a pris très à cœur son job, encore une foi il nous parle "d'ouverture" sur un sujet particulier la laïcité.

C'est la Laïcité ouverte "
une laïcité "épuisée" ou guettée par le "fanatisme"" car jusqu'à présent la laïcité était fermé !

Tellement fermée que l'état et les collectivités locales entretiennent les monuments religieux !

Tellement fermée qu'en Alsace - Moselle les clergés sont rémunérés par le ministère de l'intérieur et des cultes !

Tellement fermée qu'il n'existe pas de liberté religieuse en France !

Non, bien sûr que non, la laïcité c'est une situation particulière qui autorise sans restriction la liberté de culte en France; dans le monde cette situation est quasi unique !

Pour en savoir plus Henri Pena-Ruiz "Dieu & Marianne" édition PUF mais aussi "Qu'est-ce que la laïcité" folio actuel.

Mais que cherchent Sarkozy et ses sbires... ?

- A détruire le pacte social & républicain !

- A dresser les gens les uns contre les autres afin d'assoir totalement leur pouvoir !

- Ainsi une laïcité ouverte se serait une obligation religieuse à l'école de la république...!

- Une notion religieuse sur la carte d'identité et sur le passeport !

- Le créationnisme comme enseignement !

- Une terre plate et le soleil qui tourne autour avec l'univers !

Et pourquoi pas le retour de la sainte l'inquisition, de la chasse aux sorcières et des buchers sur les places publiques  ...?

Le chamoine de latran jete la république dans les latrines, c'est pour lui comme pour les autres une manière de prendre une revanche sur un peuple rebelle qui est bien sous PROZAC aujourd'hui !

Pour le moment, c'est le tollé à gauche à propos de la confusion entre le politique et le religieux, il serait bienvenu que nous puissions largement dépasser le stade du tollé pour rentrer dans celui plus positif de la prise de la Bastille !


En attendant...A bientôt...et...

Bonne journée & bonne chance ... en Sarkoland le pays où l'on entend des voix !

Bésitos de Saint Pierre, paul & Jacques.


Eric Bloggeur Urbi & Orbi

PS : "BRULE TON MISELLE" c'est ta seule chance !

 
"le président affirme que la France a tout à gagner à une "laïcité positive", à une reconnaissance effective de la place des courants spirituels dans la vie publique, à leur concours dans la définition d'une "morale" pour le pays.

Des allusions à une laïcité "épuisée" ou guettée par le "fanatisme" vont faire des vagues. Ne craignant pas de choquer, M. Sarkozy dit que l'intérêt de la République est de compter des populations qui "croient" et "espèrent" et qu'il n'est pas de bonne politique sans référence à une "transcendance"."

Publié dans Très énervé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

the corrector 22/12/2007 04:01

c'est pas chaMoine mais chaNoine spèce d'inculte !

Jojo 22/12/2007 02:36

45% des Français estiment que Nicolas Sarkozy expose trop sa vie privée, mais 90% pensent que cela ne change pas l'opinion qu'ils ont de lui en tant que président, selon un sondage CSA. 43% des personnes interrogées estiment que M. Sarkozy expose ni trop ni pas assez sa vie privée, et 6% estiment qu'il ne l'expose pas assez.

La division gauche-droite est particulièrement marquée concernant ce sondage: alors que 59% des sympathisants de droite jugent que M. Sarkozy n'expose ni trop ni pas assez sa vie privée, 65% des sympathisants de gauche sont en état d'overdose. Ce sondage a été réalisé les 19 et 20 décembre auprès d'un échantillon représentatif de 852 personnes, selon la méthode des quotas.

Dans un autre sondage, 56% des Français estiment que l'action du président Nicolas Sarkozy va plutôt dans le bon sens. 43% des personnes interrogées estiment que son action va plutôt dans le mauvais sens et 1% ne se prononce pas, selon un sondage OpinionWay.

Au palmarès des mesures présidentielles les plus appréciées, la réforme des régimes spéciaux de retraite arrive en tête (32%), suivie de l'exonération des droits de succession (28%) et la défiscalisation des heures supplémentaires (20%). En revanche, la visite en France du colonel Kadhafi cristallise les critiques. Les Français sont 48% à la placer au premier rang de leurs critiques, loin devant le bouclier fiscal plafonnant les impôts à un maximum de 50% (23%) et la réforme de la carte judiciaire (21%).