Canular ?

Publié le par Eric Citoyen Mulhouse

Bonjour à toutes et tous,


Le chat et la souris

La belle affaire , c'était donc un canular, l'honneur est sauf et tout le monde applaudi !

SGE

Sauf , pour les téléspectateurs-voyeurs qui ont voté et regardé.

Sauf , pour les producteurs de l'émission qui ont utilisés les codes « abjects » de la télé-réalité, pendant l'émission.

Sauf , pour les responsables politiques qui n'ont pas eu le courage d'interdire ce canular.

Il n'existe pas de bonne cause défendue par de mauvais moyens !

En définitive, le plus grave, c'est que personne ne pensait que cette émission n'allait pas aboutir.

Qu'il y aurait des morts, des larmes , des vies brisées, oui tout le monde le savait et l'attendait !

On joue avec les gens, on joue avec les sentiments, on joue avec les vies, comme le chat avec la souris, il n'a pas faim, il veut juste jouer puis la tue et ne joue plus.

Manipuler.

La manipulation se poursuit, le ton devient accusateur, tout cela est de votre faute.

Les responsables rejettent sur les autres le résultat de leurs actions et comble de l'ironie deviennent des héros des temps modernes :

"Nous avons voulu attirer l'attention sur la vie et les problèmes"

Après, se chercher des excuses pour se justifier, c'est normal :


"A l'issue de l'émission, le ministre néerlandais de la culture, Ronald Plasterk, a félicité la chaîne publique BNN pour son "coup fantastique" , alors qu'il avait été très critique cette semaine. "C'est une façon intelligente"
de porter la question sur la place publique, a fait savoir son porte-parole. Le principe de l'émission, coproduite par Endémol, avait été condamné à travers le monde, ainsi que par le premier ministre néerlandais, Peter Balkenende."

le monde :


Faire avancer une cause ?

Mais oui, la voilà la suprême excuse, donc :

Pour faire avancer la sécurité des transports scolaires :

 

Il faut préparer une émission organisant un crash test avec des écoliers ?

Voter pour les écoliers qui auront une ceinture de sécurité "par SMS" ?

Voter pour savoir si le chauffeur du bus a un taux d'alcoolémie et de combien ?

Voter le délai d'attente pour l'arrivée des secours ?

Etc. Etc.

Le ferait-on ?

La réponse est déjà là, nous sommes de plein pied dans le monde de la cruauté.

L'intelligence.

 

D'un coté les incivilités nous insupportent  de l'autre nous tolérons l'ultra-violence et mieux nous la cautionnons.

C'est cela un système qui désinhibe les individus, toujours plus loin, toujours plus fort, un pas en arrière quatre en avant.

Orwell l'avait en son temps prophétisé « le Big-Brother », la télé-dictature l'a fait, le reste suit.

orwell_1984



Le prix à payer pour être sensibilisé au don d'organe me semble bien cher et j'ai du mal dans ce grand ouf de soulagement à trouver une quelconque satisfaction.

Mais, je dois être certainement un individu à l'esprit mal tourné et rétrograde, oui certainement.

Eric Bloggeur résistant-citoyen

Publié dans Démocratie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article