Je vais mourir, qui veut gagner mon rein ?

Publié le par Eric Citoyen Mulhouse


 

Bonjour à toutes et tous,


Une information :


Au début, j'ai pensé que c'était une blague, une rumeur, une de plus sur internet.

Ensuite, j'ai vu l'information en vitesse, puis "enfin" j'ai l'information, ce n'est pas une rumeur !

Le point la donne.

La chaîne de télévision
BNN la confirme .

Cela s'appelle
le "
Grote Donor Show" le principe :

Une femme va mourir, elle a 37 ans et avant de passer de vie à trépas , elle va choisir à qui elle va donner un rein, en direct sur une chaîne de télévision au Pays-Bas !

Bien sûr , il n'y a pas de voyeurisme dans cette affaire, car l'oeuvre est totalement désintéressée.

Les téléspectateurs qui voterons, pour
aider notre donneuse à choisir son receveur parmi trois candidats , le feront par SMS sans être surtaxé "sans rire".

Cette opération participe à la prise de conscience des Néerlandais pour le don d'organe "toujours sans rire".

Où se trouve l'action charitable, dans cette démarche ?


Le choc des images :

De plus en plus, les images de télévisions s'enfoncent dans la violence "passive et active", tout le monde peut aisément le constater.

Les études prouvent indiscutablement qu'il existe un rapport étroit entre la violence vue et la violence pratiquée par les adultes mais surtout par les
enfants.

"
Serge TISSERON"
Enfants_sous_influence


Le choc des images est une réalité...

Une émission violente ?

Elle l'est à plus d'un titre :

Violence active : En votant les téléspectateurs agissent clairement en bourreaux, ils condamnent de facto un malheureux donneur "deux sur trois", cela fait appel au sadisme.

Violence active : En choisissant son receveur, la donneuse, pose clairement la question du droit de vie et de mort sur autrui.

Dans nos sociétés, la peine de mort qui après un long combat a disparu de notre droit "crime d'Etat" réapparaît sous sa forme la plus abjecte, deshabillée des droits les plus élémentaires de l'être humain, en spectacle télévisuel et en format FULL HD et son 5.1 !

Les jeux du cirque version 2007 et en direct.

Violence active : De la part des producteurs et des diffuseurs de cette émission et d'autres.

Violence active : De la part des responsables politiques de tous bords qui ne disant rien , consentent !

Violence active : Enfin directement, entre les receveurs potentiels qui devront se livrer et livrer un combat, pour eux et pour vivre.

Je pense que personne n'aimerai être à leur place et pourtant cette émission sera regardée et explosera "certainement" les scores d'audience.

Violence passive : De la part de tous les téléspectateurs-voyeurs.

Alors, on ne peut pas définir la pire des violences, elles sont "déjà" toutes séparément immondes, par contre ensemble elles représentent une nouvelle forme d'anéantissement humain,
la zapette élevée au rang d'arme, le SMS à celui de munition.

Chacun, jugera  et condamnera !

La nausée.

C'est la sensation que j'éprouve, en tant qu' homme, que parent, que citoyen, mais où est passé notre droit, notre société -pseudo-civilisée" , nos politiques, nos responsables élus ?

La télévision, franchi des caps, des paliers, à chaque fois, plus loin sans aucun souci, sans aucun contrôle , sans aucune contrainte à part l'audience qui impose un rythme afin d'obtenir des ressources publicitaires,
tout est possible, tout est normal.

Bienvenue dans le monde du temps de
cerveau disponible et de la lobotomie.

Eric bloggeur résistant

 

 

Publié dans Démocratie

Commenter cet article