Nicolas Sarkozy à Brégançon

Publié le par Eric Citoyen Mulhouse

Bonjour,

Il a délaissé les yatch de ces potes, pour les résidences d'été de la République Française... c'est la classe.

Sitôt élu est déjà en vacance, en week-end "c'est le Sarko-tour" et peut être grâce à nous tous à Saint-hélène !

Car il ne faut pas le décevoir, il aime tellement les pays anglo-saxon et leur culture que l'air pur de l'ile lui ira à merveille.

FOOTING Matinal


Il pourra faire du FOOTING matinal avec un tee-shirt NYPD ou UCLA etc. etc. I

Course à pied

Il est vrai que pour le liquidateur de la République Française faire un peu course à pied avec un maillot de l'équipe de France, c'est la honte ... !


Entre nous, pour nous devenir le 52 état des USA, il faut bien un début, des actes et des gens, nous avons tout pour réussir.

Français, heu pardon Etats-uniens des zamériques, l'avenir est devant nous... pour les riches, très riches mêmes, pour les autres, dommage il est derrière !

Bises à vous toutes et tous

Amitiés citoyennes

Eric Bloggeur Citoyen-résistant

PS : Encore 5 ans !

http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/politique/elections_2007/20070519.OBS7872/nicolas_sarkozy_a_breganconfrancois_fillon_dans_la_sart.html

Nicolas Sarkozy à Brégançon,
François Fillon dans la Sarthe


Le chef de l'Etat était samedi au fort de Brégançon où il a effectué un footing matinal. De son côté, le Premier ministre François Fillon a commencé sa campagne pour les législatives à Sablé, dans la Sarthe.

 

Nicolas Sarkozy à Brégançon (AP)

Nicolas Sarkozy à Brégançon (AP)

Le président Nicolas Sarkozy est sorti samedi 19 mai en fin de matinée du fort de Brégançon pour faire un footing, sous un soleil radieux et par une température supérieure à 20 degrés.

Vêtu d'un tee-shirt et d'un short bleu marine, des lunettes de soleil d'aviateur sur le nez, le président est sorti à 11h15, accompagné d'une dizaine d'hommes, sous les applaudissements d'une cinquantaine de touristes qui l'attendaient.

Souriant, décontracté, il a serré de nombreuses mains et s'est brièvement arrêté pour se laisser photographier en compagnie de touristes, sans faire de déclarations. Il est ensuite parti en petites foulées sur la route de Cabasson, suivi d'une voiture et d'une moto de sécurité.


Week-end avec Cécilia

 

Après une journée intense, marquée par un déplacement au siège d'Airbus à Toulouse, Nicolas Sarkozy a gagné vendredi soir le Fort de Brégançon, dans le Var, où l'avait précédé jeudi Cécilia, la première Dame.

Il s'agit du premier séjour du couple présidentiel dans cette résidence, trois jours après l'investiture de Nicolas Sarkozy qui a présidé vendredi son premier Conseil des ministres.

Situé sur la commune de Bormes-les-Mimosas (Var), sur une péninsule rocheuse à l'extrémité de la rade d'Hyères, le fort de Brégançon est l'une des résidences officielles du chef de l'Etat depuis 1968.

De son côté, le Premier ministre François Fillon se rendait samedi dans la Sarthe, au lendemain de l'annonce du gouvernement et la tenue du premier Conseil des ministres du quinquennat. François Fillon, qui a annoncé vendredi sa candidature aux législatives dans la Sarthe, était dans ce département, où il a effectué toute sa carrière politique et où il est domicilié.

Fillon et la campagne des législatives

Il s'est rendu ensuite à la mairie de Sablé, qu'il a dirigée de 1983 à 2001, pour un déjeuner avec les élus locaux au Grand Hôtel de Solesmes, commune toute proche, où il passe ses week-ends en famille dans son château de Beaucé.

Lors de son allocution, François Fillon a fait l'éloge du "consensus" en politique en rendant hommage à son mentor Joël Le Theule, ex-maire de la commune et ancien ministre de la défense.

 

"Il avait un goût du consensus, une manière de faire de la politique qui cherche à éviter les conflits les plus brutaux", a déclaré François Fillon avant de se recueillir sur la tombe de cet élu décédé à 50 ans et qualifié d'"homme de rassemblement" par le Premier ministre qui fut son attaché parlementaire.

"Dans la communauté de communes de Sablé-sur-Sarthe, il n'y a jamais eu de conflits idéologiques. On gère avec des maires de gauche sans même savoir qu'ils sont de gauche. Ces sujets sont secondaires, ce qui importe c'est l'intérêt général", s'est également félicité François Fillon.

 

Le Premier ministre ému

 

"La recherche du consensus est fondamentale pour que le pays se modernise", a poursuivi le Premier ministre dont le gouvernement, dévoilé vendredi, comprend des personnalités de gauche comme Bernard Kouchner et Eric Besson ou l'UDF Hervé Morin.

Après un bref bain de foule, François Fillon a ensuite remercié, le temps d'une brève allocution à l'Hotel de Ville, "les élus" et "tous les habitants" de Sablé, dont il a été maire et où il a exercé de nombreuses autres fonctions électives.

"Je dois tout à ceux qui m'ont élu pour la première fois", a t-il dit, les larmes aux yeux, en rappelant qu'il avait seulement 26 ans lors de sa première élection au conseil municipal.

Le Premier ministre a également assuré les habitants de la région qu'il n'allait pas les "quitter" en dépit de ses nouvelles fonctions.

"Sablé est la commune où je vis et je veux lui apporter tout ce que je peux", a déclaré, en présence de son épouse et de ses parents, François Fillon qui va être candidat aux prochaines élections législatives dans la circonscription de la commune.

"Expérience d'élu local"

"Il est très important que les membres du gouvernement soient des élus", a-t-il insisté, précisant que "l'expérience d'élu local" était "très utile" pour la gestion du pays et appelant, avant d'évoquer les différentes assemblées territoriales, à la "rationalisation" de "l'organisation du territoire" de la France.

Après un déjeuner en compagnie des élus de la région au grand hôtel de Solesmes, juste en face de la célèbre abbaye du même nom, François Fillon a visité à 14h45 les travaux de l'école du Gai Levant, dans le quartier de Montreux à Sablé, où il a dévoilé une plaque avant de tenir une réunion électorale avec les militants et les sympathisants UMP dans la salle polyvalente de Brûlon, à 17 km de Sablé.

Sur le front des législatives, après la clôture des candidatures vendredi, les états-majors peuvent dès samedi lancer la campagne, dont la phase officielle doit débuter lundi. (avec AFP et Reuters)
 

Publié dans Sarkozisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Putain 5 ans !
Résistance !!!!
Répondre