SOLIDARITE avec MON PUTEAUX.COM 2

Publié le par Eric Citoyen Mulhouse

Bonjour,

C'est la chasse aux bloggeurs citoyens,

Soutenons MON PUTEAUX, Passer lui un message : http://www.monputeaux.com/

Soutenons CHRISTOPHE !!

A bientôt.

Eric

mercredi 25 avril 2007, mis à jour à 12:52

Procès

Monputeaux.com de retour devant la justice LEXPRESS.fr

Mercredi s'ouvre le procès en appel de Christophe Grébert, auteur du blog monputeaux.com et opposant municipal socialiste, qui était poursuivi en diffamation par la mairie de Puteaux pour avoir mis en ligne un article mettant en cause une dépense municipale excessive. Le blogueur avait été relaxé en première instance



ercredi à 13h30 commence le procès en appel "Mairie de Puteaux contre monputeaux.com", devant la 11e chambre de la Cour d'appel de Paris. L'auteur du blog, Christophe Grébert, est poursuivi en diffamation par la muncipalité pour avoir mis en ligne un article du Parisien mettant en cause une dépense municipale excessive. Le blogueur et opposant municipal socialiste avait été relaxé en première instance, tout comme le journal.

"Harcelé"
"Je suis donc sous le coup d'une accusation depuis 3 ans pour simplement avoir cité Le Parisien ! (...) Poursuivant le harcèlement de son père, Joëlle Ceccaldi-Raynaud (députée-maire UMP de Puteaux) s'acharne contre un citoyen critique" proteste Christophe Grébert sur son site.

Par ailleurs, jeudi, la cour d'appel de Versailles, qui a jugé Joëlle Ceccaldi-Raynaud, et son père Charles, sénateur UMP et ex-maire de la ville, coupables de diffamation envers le blogueur, rendra sa décision.

Le 5 septembre, Joëlle et Charles Ceccaldi-Raynaud avaient été condamnés par le tribunal correctionnel de Nanterre à 2500 euros d'amende chacun, respectivement pour diffamation et complicité. Ils avaient insinué, dans une lettre au préfet des Hauts-de-Seine publiée en 2004 sur le site Internet de la mairie, que Christophe Grébert, blogueur et opposant municipal socialiste, était pédophile.



Publié dans Média - regards d'ici

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article