Jean-Marie BOCKEL, invité de La Diagonale "du fou ?"

Publié le par Eric Citoyen Mulhouse

Bonjour,

C'est la suite de l'article "pour un..." notre maire découvre que
"le projet de loi "a pour origine le constat de la dégradation de la situation sécuritaire qui fait qu'il est urgent de réagir"."

C'est L ' Ile aux enfants son histoire, son ami Nicolas il est ministre de la police depuis des années, comment se fait il que la situation se dégrade ?

Comment se fait il dans une ville qui investi à fond dans la vidéo surveillance et dans la police municipal et de moins en moins dans les associations de prévention , la situation se dégrade ?

Comment se fait il qu'il est urgent de réagir ?

Il était où notre Maire ? enfin moi j'avoue que je ne comprends pas !

Notre Maire réussi l'alliance parfaite ...il est devenu un Sarko-blairiste.

Génétique ou inné ?

Tiens, je vais créer une nouvelle catégorie.

Bonne lecture, n'oubliez pas pour les toilettes...

A bientôt

Eric

PS : encore un peu d'humour, "Bockelien"

"D'autres questions ont également été abordées, comme celle du cumul des mandats, auquel M. Bockel s'est dit opposé."

Jean marie BOCKEL :

Sénateur du Haut-Rhin (Alsace)


Membre du groupe d'études sur l'automobile, du groupe d'études sur l'aviation civile, du groupe d'études des droits de l'Homme, du groupe d'études Forêt et filière bois, du groupe d'études sur la gestion des déchets, du groupe d'études « Innovation et entreprise », du groupe d'études Nouvelles technologies, Médias et société, du groupe d'études de prospective, du groupe d'études problèmes du sport et activités physiques, du groupe d'études sur le thermalisme et le climatisme, du groupe d'études sur les voies navigables;

Président délégué du groupe France-Afrique de l'Ouest (Niger);
* Membre des groupes France-Afghanistan, France-Afrique australe, France-Afrique centrale, France-Afrique du Sud, France-Algérie, France-Allemagne, France-Amérique du Sud, France-Asie Centrale, France-Asie du Sud-Est , France-Australie, France-Autriche, France-Belgique et Luxembourg, France-Canada, France-République populaire de Chine, France-Corée du Sud, France-Egypte, France-Espagne, France-Etats-Unis, France-Europe du Nord, France-Inde, France-Israël, France-Italie, France-Japon, France-Jordanie, France-Koweït, France-Madagascar et pays de l'Océan indien, France-Monaco, France-Nouvelle-Zélande, France-Pays Baltes, France-Pays du Golfe, France-Pays-Bas, France-Pologne, France-Portugal, France-Québec , France-Roumanie, France-Royaume-Uni, France-Russie, France-Saint-Siège, France-Suisse, Groupe d'information sur le Tibet , France-Tunisie, France-Turquie, France-Viêt Nam;

Maire de Mulhouse

Vice-Président de la Communauté d'agglomération de Mulhouse Sud Alsace

Membre suppléant de la  Délégation française aux Assemblées parlementaires du Conseil de l'Europe et de l'Union de l'Europe Occidentale
* Président de la fédération des Industries ferroviaires (FIF)
* Président de l'association des maires des grandes villes de France

Non, mais c'est pas du cumul, c'est... une mise à disposition de compétences au service ... ha je cale...HEU...de la République Française ! Ouf , mais c'était dur !

http://www.senat.fr/senfic/bockel_jean_marie04040a.html



Jean-Marie BOCKEL, Sénateur-Maire socialiste de Mulhouse, Président de l'association des maires des grandes villes de France était l'invité de "La Diagonale" mouvement qui regroupe les Sarkozystes de gauche.
Le double thème de cette réunion était d'une part le projet de loi sur la prévention de la délinquance et , d'autre part l'immigration.
Cette réunion-débat en présence de Brice HORTEFEUX, Ministre délégué aux collectivités territoriales a eu lieu aux Bains-Douches, le 12 septembre 2006, dans le 3ème arrondissement de Paris.
Le Sénateur a estimé que la qualité du débat parlementaire sur le projet de loi relatif à la prévention de la délinquance influera sur le regard que nos concitoyens portent sur la Politique. Il a également déclaré qu'il souhaitait un dialogue et une attitude responsable et courageuse de la part de tous.
Le gouvernement aborde le débat sur le projet de loi sur la prévention de la délinquance avec une "volonté d'écoute" et sera ouvert aux "amendements qui méritent d'être adoptés", a déclaré mardi Brice Hortefeux.
Lors de la discussion qui s'ouvrira mercredi au Sénat, le gouvernement aura une "volonté d'écoute, de dialogue, d'intégrer les propositions", a assuré M. Hortefeux. "En clair, si des amendements méritent d'êtres adoptés, je suis sûr qu'il (M. Sarkozy) aura à cœur" de les étudier, a-t-il dit. Le Ministre a en outre estimé que le projet de loi "a pour origine le constat de la dégradation de la situation sécuritaire qui fait qu'il est urgent de réagir".
Jean-Marie Bockel a, de son côté, estimé qu'il portait un regard de "critique constructive" sur le projet de loi qui comporte selon lui des dispositions "perfectibles". Il a qualifié de "positif" le fait que le "rôle du Maire soit reconnu", tout en estimant "critiquables (?) des dispositions qui pourraient l'amener en position de juge". Il s'est largement inspiré de son expérience d'homme de terrain dans une ville où l'on sait ce que "délinquance" veut dire.
La rencontre s'est achevée par un débat qui, riche de l'expérience de plusieurs intervenants, a plutôt porté sur l'immigration. M. Bockel a souligné d'une part, qu'il n'y avait strictement aucune corrélation entre les deux thèmes et que, d'autre part leur juxtaposition était simplement liées à l'actualité. Il a admis que la question de l'immigration de masse était un réel sujet de préoccupation auquel il convenait de donner une importance majeure lors des prochains grands débats de société. Il a aussi rappelé toute l'importance du dispositif associatif local dans la lutte contre la délinquance. D'autres questions ont également été abordées, comme celle du cumul des mandats, auquel M. Bockel s'est dit opposé.

Publié dans Blairisme

Commenter cet article